Nouvelles parutions en 2014

Accompagner une personne en Alzheimer, ce mystère incarné in :

un dossier : les proches aidants, partenaires du prendre soin. La Revue de l'Infirmière, août-septembre 2014, n° 203

Vient de sortir : En collaboration avec  Chritophe Debout, Inf, PhD Directeur du département des sciences infirmières et paramédicales EHESP Rennes-Sorbonne-Paris-Cit

Léonie Chaptal : un leader visionnaire dans le champ de la santé in : Tribunes de la santé, la Revue de la chaire santé de Sc Po. Numéro 44. Dossier les femmes et la santé, Automne 2014.P.73

En 2015 chez Elsevier masson  

Une réédition : Les infirmières, identité, spécificité et soins infirmiers,  4e édition

 Dans la revue Soins Cadres n° 95 septembre 2015 Ed. Elsevier

Le service infirmier. Une révolution tranquille 1975-2015

 

Chez Elsevier nouvelle parution en 2015

Une revue francophone internationale de

RECHERCHE INFIRMIERE

Consultable sur internet pendant un an : www-consulte.com/revue/refiri

N° 01 volume O1 Mars 2015 un spécial lancement à ne pas manquer

 

Accompagner un proche en Alzheimer “A tes côtés jusqu'à la fin de tes jours”

Nouvelle parution en 2015 à La Chronique Sociale 1 rue Vaubecour Lyon

Deux ans après la disparition de mon épouse, une infirmière, je pense que le témoignage sur ces quatre dernières années où nous avons cheminé ensemble dans “ce mystère qu'est la maladie d'Alzheimer”, est de nature à aider les personnes qui sont dans ce cas, mais aussi les étudiants en soins infirmiers et à tous  autres professionnels de la santé

L’amour, dans ce récit est le contrat moral passé entre deux êtres qui s’aiment depuis toujours et qui se sont promis de s’aider le moment venu, dans leur fin de vie : « Je serai jusqu’à la fin de tes jours à tes côtés ». C’est ce contrat qu’a privilégié l’auteur pour lutter et soulager les souffrances endurées au quotidien par son épouse atteinte à 74 ans, de la maladie d’Alzheimer. Ce témoignage nous conduit sur un chemin en terre inconnue que l’on parcourt au jour le jour, depuis les premiers symptômes jusqu’au stade sévère de la maladie, et la mort inéluctable au bout. Pour lui, il n’est pas suffisant que des « aidants » soient à ses côtés mais qu’une personne de son entourage « l’accompagne » dans tous les actes de la vie quotidienne, et surtout l’aime. Une personne qui soit pour elle, « la figure de soins », qu’elle peut reconnaître à tout moment. Une fin de vie éprouvante que ce couple traverse au sein d’une famille semblable à toutes les autres ; famille avec ses joies, ses peines, la maladie, les accrocs de la vie, les séparations, ses incompréhensions et ses difficultés de communication ; famille où des conflits familiaux sont présents et que la maladie exacerbe. Ce récit démontre aussi que la fin de vie est aujourd’hui un problème crucial et, comme la patiente le souhaitait, chacun désire qu’elle se déroule dans la dignité. Mais hélas! Ce n’est pas toujours le cas. L’auteur, veut aussi que ce témoignage, puisse aider à mieux admettre qu’affronter cette étape ultime de la vie, la mort, en ayant clairement annoncé son souhait, est un droit pour tous intouchable. Ce souhait, qu’il soit exprimé dans des directives anticipées ou auprès d’une personne de son choix doit être pour tout individu absolument respecté.

Chronique sociale, Lyon, juin 2015

Le microcosme hospitalier et la place des soins infirmiers en question

Aux éditions l'Harmattan vient de paraître en 2016 un ouvrage de référence historique sur  la vie quotidienne, la place de la cité,les pratiques médicales, la révolution pastorienne, les personnels de soins et la laïcité. 

Cet ouvrage publié par un cadre de santé infirmier  François Joffres est placé sous le sceau d'une collection  de référence : Acteurs de la Science consacrée à des études sur les acteurs de l’épopée scientifique moderne ; à des inédits et à des réimpressions de mémoires scientifiques anciens ; à des textes consacrés en leur temps à de grands savants par leurs pairs, à des évaluations sur les découvertes les plus marquantes et la pratique de la Science.

 

Un regard lucide sur le présent avec cet éclairage incontournable  de l'Histoire qui peut “éclairer nos décisions personnelles et nos choix politiques pour la rendre émancipatrice”. Patrick Boucheron